QUE SONT LES LÉSIONS KYSTIQUES DU PANCRÉAS ?

Les lésions kystiques du pancréas regroupent un ensemble de lésions, tumorales ou non, se développant au sein du pancréas. Il s’agit de lésions rares en dehors du pseudokyste.

Les lésions kystiques rares, étudiées et prises en charge par le Centre de Référence des Maladies Rares du Pancréas (PaRaDis) sont :


Cystadémones du  pancréas

Les cystadénomes sont des tumeurs rares, majoritairement asymptomatiques. Elles sont généralement découvertes suite à un examen effectué pour une autre raison. Toutefois, des douleurs abdominales sont parfois décrites par les patients.

Il convient de distinguer deux types de cystadénomes :

Les cystadénomes mucineux qui peuvent être malins ou bénins. Pour éviter tout risque de transformation maligne en cystadénocarcinome, une résection est généralement pratiquée.

Ces tumeurs sont le plus souvent rencontrées chez la femme d’âge mur (environ 60 ans).

Les cystadénomes séreux qui sont peu évolutifs et souvent asymptomatiques (ie. bénins). Une simple surveillance est généralement suffisante. Ces tumeurs sont majoritairement rapportées chez des patients d’une cinquantaine d’années.

Afin de confirmer le diagnostic positif du cystadénome et d’en évaluer le caractère malin ou potentiellement malin, le clinicien dispose de trois examens complémentaires : le scanner, l’IRM et l’écho-endoscopie.

Transformation kystique des acini

La transformation kystique des acini (TKA) est une lésion kystique du pancréas généralement bénigne et peu évolutive. Elle touche préférentiellement les femmes d’une quarantaine d’années et sa prévalence est inférieure à 1/100 000.

Les lésions sont souvent découvertes de manière fortuite ou à l’occasion de douleurs abdominales. De prime abord, la TKA peut être confondue avec une autre lésion kystique du pancréas : la tumeur intracanalaire papillaire et mucineuse. Une connaissance plus fine de l’aspect radiologique permettrait d’évoquer directement le diagnostic.

Tumeur pseudo-papillaire et solide du pancréas

La tumeur pseudo-papillaire et solide du pancréas est une tumeur exocrine très rare touchant presque exclusivement les adolescentes ou les jeunes femmes.

Elle est souvent révélée par une douleur abdominale et/ou une masse abdominale. Le scanner et l'IRM permettent de confirmer le diagnostic de tumeur pancréatique.

La tumeur pseudo-papillaire et solide du pancréas est caractérisée par un potentiel malin atténué. Le traitement consiste en une exérèse chirurgicale. 

COMMENT SONT-ELLES DIAGNOSTIQUÉES ?

Le plus souvent asymptomatiques, leur découverte est généralement fortuite mais de plus en plus fréquente grâce aux progrès de l’imagerie en coupe (scanner et IRM).

QUELLE PRISE EN CHARGE ?

Selon le type de lésion, le potentiel évolutif et la prise en charge est variable.

Centre de référence rattaché :