QU’EST-CE QUE LE PANCRÉAS ABERRANT ?

Le pancréas aberrant se traduit par la présence de tissu pancréatique sans relation anatomique de continuité, de vascularisation ou d'innervation avec la glande pancréatique principale. Les localisations les plus fréquentes du pancréas aberrant sont le duodénum et l'estomac. 

L’origine du pancréas aberrant reste incertaine, il serait la conséquence d'anomalies du développement embryonnaire. Toutefois, certains auteurs pensent qu'il y aurait des cellules pluripotentes dans la paroi digestive qui seraient non seulement à l'origine du pancréas aberrant mais aussi d'autres malformations.

Dans l’immense majorité des cas, le pancréas aberrant est asymptomatique.

QU’EST-CE QUE LA DYSTROPHIE KYSTIQUE SUR PANCRÉAS ABERRANT ?

La dystrophie kystique sur pancréas aberrant (DKPA) est une affection bénigne apparaissant dans la majorité des cas sous forme de petits kystes localisés au niveau du deuxième duodénum. Il s’agit d’une complication évolutive potentielle de pancréas aberrant due dans 80% des cas à un alcoolisme chronique.

COMMENT LA DKPA  EST-ELLE DIAGNOSTIQUÉE ?

La DKPA survient essentiellement chez des hommes présentant un alcoolisme chronique et peut être isolée ou associée à une pancréatite chronique. Il s’agit d’une affection symptomatique qui est généralement révélée par des douleurs pancréatiques. 

Le diagnostic est généralement confirmé à la suite d’un examen d’imagerie médicale, généralement IRM, scanner et écho-endoscopie.

QUELLE PRISE EN CHARGE ?

Le traitement repose sur un sevrage complet d’alcool. En cas de poussée inflammatoire, il est recommandé une nutrition entérale exclusive de quelques semaines. En cas d’échec, et en dernier recours, une résection chirurgicale est proposée. 

Centre de référence rattaché :

Sources