QU’EST-CE QUE L’ACHALASIE OU MEGA-ŒSOPHAGE IDIOPATHIQUE ?

L'achalasie œsophagienne idiopathique est un trouble moteur de l'œsophage caractérisé par une absence de péristaltisme œsophagien (ensemble des contractions musculaires qui assurent la progression du bol alimentaire dans l’œsophage) et une absence de relaxation du sphincter inférieur de l'œsophage en réponse à la déglutition.

C'est une maladie rare avec une incidence annuelle d'environ 1/100 000 et une prévalence de 1/10 000. L'achalasie œsophagienne touche indistinctement l'homme et la femme ; elle peut se produire à tout âge, mais elle est généralement diagnostiquée entre 25 et 60 ans.

Elle est principalement caractérisée par une difficulté à avaler les solides et liquides, une régurgitation des aliments non digérés et des douleurs rétrosternales (dans le thorax, derrière le sternum). La perte de poids (entre 5 et 10 Kg) est présente chez la plupart des patients, mais pas chez tous. Des brûlures d'estomac surviennent chez 27 à 42% des patients atteints d'achalasie.

Quelques cas familiaux ont été rapportés, mais la rareté de ces cas familiaux n'est pas en faveur de l'hypothèse du rôle de facteurs génétiques. 

COMMENT FAIT-ON LE DIAGNOSTIC DE CETTE PATHOLOGIE ?

Le diagnostic repose sur les antécédents médicaux du patient ainsi que son état actuel, sur examen radiographique de l’œsophage (œsophagographie barytée) et sur examen de la mobilité œsophagienne (manométrie œsophagienne). Les examens endoscopiques sont importants pour éliminer l'éventualité d'un cancer responsable de l'achalasie. 

QUELLE PRISE EN CHARGE ?

Le traitement est uniquement palliatif. Les options thérapeutiques médicales et chirurgicales actuelles visent à diminuer la pression au niveau du sphincter inférieur de l'œsophage et à faciliter la vidange œsophagienne.

Centre de référence rattaché :

Sources