RARE 2019 : intervention d'Agnès Buzyn

Maladies rares: Agnès Buzyn veut un doublement des "pré-indications" éligibles au séquençage génomique d'ici la fin 2019


Le nombre de "pré-indications" dans le champ des maladies rares ouvrant droit à l'accès aux plateformes de séquençage génomique à très haut débit pourrait être "doublé d'ici à la fin de l'année", a indiqué la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

Elle s'exprimait ce mardi 05 novembre 2019 devant les associations de malades, les équipes médicales, les équipes de recherche, les industriels et les représentants des pouvoirs publics réunis pour les Rencontres RARE à Paris.

"Le nombre de ces pré-indications va s'étendre et je m'y engage. Il devrait être possible de les doubler d'ici à la fin de l'année dans le champ des maladies rares en s'appuyant notamment sur l'expérience britannique", a indiqué Agnès Buzyn.

 APMnews/ 05 Novembre 2019 – (Par Luu-Ly DO-QUANG, aux Rencontres RARE2019)

Pin It